Micro-projets de l'Ambassade

Agrandir l'image

Dans le cadre de la coopération bilatérale technique, l'Ambassade de la République fédérale d'Allemagne dispose d'un fonds pour le financement des micro-projets de développement. Les projets financés doivent viser à couvrir les besoins de base des couches les plus démunies de la population.

Les projets éligibles sont généralement ceux qui ne peuvent pas être financés par les populations locales. Les individus et groupes déjà privilégiés ne peuvent pas bénéficier de cette initiative.

L’Ambassade d’Allemagne a pu contribuer au cours de l'année 2013 au financement de 9 micro-projets à partir des initiatives locales à la base sur toute l'étendue du territoire guinéen. Ce type de projet rapide et directement visible est très connu et apprécié par les populations locales.

Voici quelques uns de ces micro-projets :

Electrification d'un centre informatique par un dispositif d'énergie solaire et éolienne à Mali

Au nord du Fouta Djallon, une région parmi les plus pauvres de la Guinée, l'approvisionnement en électricité est un problème majeur pour la population. Dans cette région, la couverture du réseau électrique est très limitée.

L'organisation ''Assistance au Développement Communautaire et Associatif'' (ADECOMA) a réalisé un centre informatique dans la ville de Mali pour les jeunes. Comme l'accès à l'internet n'y est pas possible, les jeunes profitent dudit centre pour recevoir uniquement les cours sur Word, Excel, Power Point etc. Par ce biais, ils aspirent améliorer leurs chances de trouver un emploi qualifié plus tard.

Faute de réseau électrique, ce centre était alimenté à l'aide d'un groupe électrogène diesel dont, sans oublier la nuisance à l'environnement, le carburant et l'entretien compromettaient la poursuite du projet.

C'est ainsi que L'ADECOMA a initié un plan de projet pour alimenter le centre en énérgie durable et favorable à l'environnement. En collaboration ave l'Ambassade, le centre a été doté d'une installation en énergie solaire et éolienne rendant ainsi le centre indépendant des sources en énergies fossiles, également les dépenses réccurrentes pour le gasoil et l'entretien du groupe électrogène sont économisées pour être consacrées à la modernisation et à l'équipement du centre de formation.

Soutien à la coopérative des femmes "Fotten-Golen" de Tangan Maoundhé

Dans les villages de la Moyenne Guinée, environ 95% de la population vivent de l'agriculture. Et l'essentiel des travaux champêtres est traditionnellement effectué par des femmes. En 2013, l'Ambassade a soutenu l'Association pour le Développement de Tangan Maoundhé (ADTM) de la Préfecture de Pita, qui a établi un plan de projet en faveur de la coopérative des femmes dénommée "Fotten-Golen".

Il faut noter que les 40 femmes de la coopérative de ce village, très éloigné et difficilement accessible, ont toujours travaillé avec des outils rudimentaires et dans des conditions très difficiles. Les recettes de la vente de leurs produits agricoles profitent naturellement à la communauté du village.

Afin de soulager les efforts et promouvoir le rôle de ces femmes au sein de leur communauté, l'Ambassade a financé l'achat des semences et des outils appropriés pour faciliter leur travail aux champs. En plus, la coopérative a été dotée de pesticides et d'insecticides pour augmenter la productivité. Enfin, l'ADTM a assuré l'information et la formation des membres de la coopérative en techniques culturales, en traitement et transformation des produits et en management.

Clôture commune du village de Korfo

La communauté du village de Korfo (préfecture de Tougué) avait, à travers deux de ses représentants, initié et soumis à l'Ambassade un plan de micro-projet en vue de protéger par une clôture grillagée le périmètre du village. Car, les habitants y font aussi la culture de légumes et de tubercules pour assurer l'alimentation et la subsistance de leurs familles. Et ces cultures sont quotidiennement détruites par les bœufs, les chèvres et les moutons en divagation. Ce qui le plus souvent a causé de graves conflits entre les éleveurs et les agriculteurs. Dans le passé, les habitants installaient la clôture en bois pour protéger les aires de culture. Ces clôtures sont facilement franchissables par les animaux et aussi il faut à chaque saison souvent les renouveler tout en contribuant au déboisement.

C'est pourquoi avec l'appui de l'Ambassade une clôture commune grillagée de 5000m a été installée pour protéger le périmètre vital du village. Ainsi sont économisés les efforts et ressources jadis consacrés pour installer les clôtures en bois et le peuplement forestier est protégé. Des projets similaires se sont avérés très utiles dans plusieurs régions en Guinée.

Approvisionnement d'une coopérative des femmes en matériels pour l'apiculture moderne

Il est des fois difficile pour les femmes en Guinée, surtout celles en milieu rural, de gagner leur vie indépendamment. Faute de sources de revenus, elles vivent souvent dans des conditions de dépendance. Ceci qui limite considérablement l'amélioration de leurs conditions de vie. Cette situation déplorable a pour cause principale: le taux élévé de femmes sans éducation scolaire (analphabétisme), ni de formation professionnelle.

Tel est le cas des membres de la Coopérative des Femmes Fileuses et Productrices de Miel de Dinguiraye (CFFPMD) fondée en 2007 au nord de la Guinée. Cette coopérative mène entre autres activités la récolte, le traitement et la vente du miel. Et dépuis sa constitution, ses membres travaillent sans combinaisons de protection ni d'équipements améliorés ou modernes.

Les ruches d'abeilles utilisées par la coopérative sont peu productives. Elles sont tressées traditionnellement et doivent être renouvelées régulièrement. Afin d'améliorer les conditions de travail et la situation économique des membres de CFFPMD, l'Ambassade a financé le plan de micro-projet portant sur les ruches modernes, les combinaisons et les accessoires nécessaires. Ainsi la coopérative a été dotée de 40 ruches améliorées, de 40 combinaisons de protection et de nombreux et divers outils et accessoires essentiels. En plus, un hangar a été construit pour servir de lieu de stockage, de traitement et de vente de miel ainsi des autres produits de la coopérative.

Par ce soutien de l'Ambassade, les femmes ont maintenant la possibilité à la fois de gagner leur vie indépendamment et de renforcer leur position au sein de la communauté.

Agrandir l'image